Ca t’étonne ?!

Hey ! Bonjour toi qui lit cet article ! [ATTENTION] Je tiens des propos qui peuvent peut-être choquer certain(e)s d’entre vous

Aujourd’hui on va discuter nichons, gougoutes, boobs, nibards … Enfin, appelle les comme tu le souhaites ! Tu sais ce que c’est ! Oui, je veux bien entendu parler des seins ! Si, tu sais, la chose sur laquelle tu fantasme, et parfois beaucoup trop (ou pas, dans ce cas tu es quelqu’un de plus poli).

Alors oui, quand une Femme à des seins imposants, on (moi aussi hein !), ne peut s’empêcher de regarder. MAIS, il y a regarder et reluquer ! Ce sont deux choses bien différentes. Regarder et se dire que ça doit être vraiment lourd à porter, que cette Femme à peut-être mal au dos ou allaite tout simplement son enfant c’est tout à fait normal. Reluquer, c’est tout autre chose, tu sais, ce regard insistant que tu porte sur les seins de cette Femme, ce regard qui la rend mal à l’aise (ne me ment pas). Et bien, ce regard, il va falloir arrêter. Et cela, peu importe la tenue de la Femme (décolleté ou pas).

J’ai partagé sur Facebook le 24 Juillet 2020 un article qui m’a tellement choquée que je croyais même rêver quand j’ai lu les lignes de l’article de Madame Le Figaro. Le titre :

Si les tétons se devinent, l’agresseur d’une femme a une circonstance atténuante pour 20 % des Français

Donc, je résume : 20% de personnes françaises (3018 personnes interrogées) pensent réellement que ne pas porter de soutien-gorge et avoir les tétons qui pointent est un genre d’appel au viol ? Vous pouvez m’expliquer ? Car là, je ne comprends pas tout.

Vendredi dernier justement, j’avais commencé à évoquer le sujet mais sans plus car je savais qu’aujourd’hui allait être le jour « coup de gueule » ! Donc, en 2020, la Femme n’a encore pas le droit de porter (ou ne pas porter, comme le soutif), ce qu’elle souhaite. Une petite question où vous allez pouvoir me répondre en commentaire : pourquoi sexualise t-on encore autant le corps et plus précisément les seins d’une Femme ?

Rappelons la définition du mot « sein » dans le Larousse : Organe pair très développé situé à la partie antérieure du thorax chez la femme, et qui contient la glande mammaire.

Ajoutons à cette définition que les seins sont également développés pour nourrir les enfants. En aucun cas, on ne parle d’un « objet » utilisé pour quelques parties de jambes en l’air … Alors, pourquoi toujours sexualiser les seins ? Serait-ce un complexe d’Œdipe rejeté quand vous étiez petits ? Serait-ce par jalousie (haha) ?

Un torse avec ou sans seins, reste un torse.

Je le répète, mais je suis pour la cause féminine, cela me tient à cœur que la Femme soit reconnue comme égale à l’homme. Ce qui j’espère sera le cas un jour, mais j’ai bien peur que non malheureusement vu l’étroitesse d’esprit de certains et les autres qui vivent encore au Moyen-Age.

C’est en lisant cet article, que beaucoup de mes amies facebook ont réagi et m’ont soufflé l’idée de faire une série photo (qui alimente cet article). Nous sommes de plus en plus à adopter ce qu’on appelle le « Nobra » qui donne en français le « sans soutien gorge ».

Une pratique plus saine et plus douce pour nos seins. Naturellement, ils n’ont pas besoin d’être soutenus par un quelconque accessoire. Le corps humain est bien fait, et nous avons des muscles capables de soutenir n’importe quelle taille de sein. Mais le soutien gorge, il est souvent utilisé comme accessoire esthétique (remonter les seins, leur donner un galbe parfait …). Et en dehors de ces « atouts », il peut aussi blesser, comprimer.

Oui, vous les hommes, vous ne savez pas que c’est d’avoir une baleine qui vous rentre dans la peau et que vous tentez de remettre en place 200 fois par jour. Vous ne comprendrez jamais ce que c’est d’avoir un soutien gorge qui vous comprime un peu trop dans le dos parce que vous avez peut-être prit un peu de poids et que vous avez eu la flemme d’aller en magasin acheter de nouveaux soutien gorge à votre taille.

Les tétons font partie entière du sein, ils permettent de faire couler le lait, et quand on a froid ils ressortent. Mais un peu comme les vôtres Messieurs (sauf le lait) non ? Et pourtant, quand on croise un bel homme qui a un peu trop froid et dont on entrevoit le téton, il me semble que nous ne lui sautons pas dessus comme des sauvages…

Donc, en quoi cela vous donne t-il des idées bien trop saugrenues pour les noter ici ? Pourquoi seraient-ils (les tétons qui pointent) une circonstance atténuante si vous aviez une soudaine envie d’agresser cette Femme ? (Consentement, politesse… Non, veut bien dire non…). Etes vous de ceux qui pensent que la Femme doit toujours être pudique en société ? Etes vous de ceux qui pensent qu’une Femme avec une robe courte ou un décolleté plongeant est associée à une pute ? Si oui, vous n’êtes pas nés dans les bonnes années, ces pensées là sont plutôt moyenâgeuses et encore…

Je ne suis qu’une simple photographe, certains penseront que c’est déplacé de m’exprimer comme tel en public. Mais la photo, on peut l’utiliser à des fins éducatrices, pour donner son avis, exprimer son ressenti… En bref, la photo raconte. Et je veux vous raconter ces histoires que beaucoup de Femmes ont vécues au moins une fois dans leur vie. Celle d’un simple regard lubrique, celle d’une dickpic sortie de nulle part, celle d’un contact un peu trop insistant, et cela, parfois jusqu’au pire.

Tout ça pour la plupart du temps : une robe courte, un décolleté plongeant, des tétons qui pointent et parfois rien de tout ça. Juste par pure pulsion. Vous êtes justes des porcs.

Heureusement, il y a des hommes correctement éduqués et qui respectent la Femme comme elle devrait l’être. A vous, merci.

Merci, mais, s’il vous plait, si vous êtes témoins d’une scène où une Femme se sent mal à l’aise, ou agressée, par pitié, ne faites pas les ignorants, secourez là ! Imaginez, que cette Femme soit la vôtre, imaginez qu’elle soit votre fille… Vous feriez quoi ?

Petit rappel : L’agression sexuelle est une atteinte sexuelle commise sans le consentement clair et explicite de la victime.

Alors quand on vous dit non, c’est non ! N’allez pas chercher plus loin et retourner vous coucher.

A vous les filles, si vous avez été victimes, je vous conseille d’en parler autour de vous, vos proches (famille ou ami de confiance) vous soutiendront. N’oubliez surtout pas de contacter les services de police, vous n’êtes pas coupable de ce qu’il vous arrive. Vous avez 6 ans après les faits pour aller déposer plainte. Soyez fortes, soyez courageuses, ne laissez pas un homme vous détruire.

Je sais que cet article est assez dur à lire, et je m’excuse surtout auprès des filles qui ont vécu des expériences atroces et qui, après cette lecture se sont senties mal. J’ai tendance à vite m’emporter même à l’écrit quand un sujet comme celui-ci me tient à cœur.

Je le répète, mais ne restez pas seule, parlez en. Et peu importe où vous allez, dites-le à quelqu’un. Si vous vous sentez suivie en ville, filmez, et contactez un proche avec si possible un partage de position GPS.

Faites attention à vous <3 Soyez libre de faire ce que vous voulez, soyez fières de vos tétons.

Merci aux 8 Femmes qui m’ont gentiment prêté leurs tétons pour illustrer mes propos. Vous êtes juste tops, et nous avons passé un excellent moment toutes ensemble !

Bises pailletées

A vendredi prochain (sur un thème plus sympa).

2 Commentaires. En écrire un nouveau

  • 👏🏻👏🏻👏🏻👏🏻👍🏻👍🏻👍🏻👍🏻👍🏻

    Répondre
  • Un grand bravo pour ce reportage. Et je suis ravie des ces photos. Faut arrêter de sexualiser nos seins. J’ai nourris mes 4 enfants avec ceux ci et j’en suis fière malgré les remarques quand tu dois nourrir ton petit en public, que se soit au resto, au supermarché… Donc faut arrêter de réagir comme des cons
    Bis à toi Elodie et encore un grand bravo à toi qui ose dire les choses

    Répondre

Ecrire un mot

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu
%d blogueurs aiment cette page :